Mariages

À l'Île-du-Prince-Édouard, il faut avoir 18 ans pour se marier, à moins d'avoir la permission de ses parents ou d'une cour. Personne n'a le droit de se marier sous l'âge de 16 ans.

Au Canada, il est illégal d'être marié à plus d'une personne à la fois. La loi interdit également d'épouser un proche parent, par exemple un frère ou une sœur, un demi-frère ou une demi-sœur, qu'ils soient biologiques ou adoptés.

Les deux personnes doivent être mentalement capables et comprendre pleinement les conséquences du mariage. Si l'une des personnes n'est pas mentalement capable, le mariage ne peut pas avoir lieu. La question de compétence mentale est une décision médicale prise par un médecin.

Au Canada, le mariage entre personnes du même sexe est permis par la loi. Les couples homosexuels et les couples hétérosexuels ont les mêmes droits et responsabilités en ce qui concerne le mariage et la loi.

Documents juridiques et commissaires aux mariages

Vous devez avoir un permis de mariage pour vous marier à l'Île-du-Prince-Édouard. Une fois reçu, le permis est valide pendant trois (3) mois.

Vous pouvez opter pour un mariage religieux, par exemple dans une église ou une mosquée, ou encore pour une cérémonie civile. Dans le cas d'une cérémonie civile, vous pouvez choisir un commissaire aux mariages, c'est-à-dire une personne laïque capable de célébrer les mariages civils, ou demander au protonotaire provincial de présider la cérémonie civile.

Après la célébration de mariage, vous voudrez peut-être obtenir un certificat de mariage. Un certificat de mariage constitue la preuve juridique de votre mariage.

En savoir plus

Noms

Aucune loi n'exige qu'une personne adopte le nom de famille de son partenaire après le mariage. Cette pratique est au choix du couple. Lorsqu'une personne se marie, elle peut garder son nom de naissance et son nom de famille original, utiliser un nom combiné, ou adopter le nom de famille de son partenaire.

Par exemple, si Camille Gallant épouse Max Arsenault, Camille peut choisir de se nommer Camille Gallant, Camille Arsenault, ou Camille Gallant-Arsenault.

On peut changer d'avis à n'importe quel moment après le mariage. Il est toujours possible d'adopter le nom de famille de son partenaire ou de reprendre son nom de famille de naissance.

On peut aussi choisir d'utiliser son nom de naissance pour des raisons professionnelles et son nom de famille conjugal à toutes autres fins. Dans ce cas, c'est une bonne idée de garder ses documents d'identification sous un même nom et de signer tous ses documents juridiques avec ce nom. Une personne qui a adopté le nom de famille de son partenaire peut continuer d'utiliser ce nom après une séparation ou un divorce, même si elle décide de se remarier à une autre personne. En savoir plus